Luttons contre l’invasion du frelon asiatique  

En Seine-et-Marne, 800 nids ont été détruits en 2018 contre 400 en 2017, 10 en 2015 et aucun en 2014. Et en 2019 ?



Les frelons asiatiques ont envahi notre territoire et s’attaquent en masse aux abeilles, bourdons et autres insectes, déjà mis à mal par les pesticides, les parasites…

Dès les premières douceurs de mi-février (> 13°C), les femelles fondatrices de frelon sortent d’hibernation affamées et cherchent de la nourriture. C’est à partir de ce moment précis qu’il faut essayer de les piéger pour limiter la prolifération de l’espèce.

Le piège est simple et efficace : une bouteille plastique percée et un appât (1/3 de vin blanc, 1/3 de sirop (grenadine, fraise…) et 1/3 de bière). Entre mars et avril, les frelons viennent près des habitations. C’est pourquoi, il faut installer le piège près de la maison à 1,5 m de hauteur. Fin avril, le piège peut être retiré car il perd de son intérêt et nuit aux autres insectes.

JPEG - 37.7 ko
Piège pour le frelon asiatique

Les femelles rescapées, à l’aide des ouvrières, construiront successivement différents nids : « embryon » (peu dangereux, sur les murs, sous les toits), « primaire » (très dangereux, à hauteur d’homme dans les haies, garages, remises) et « secondaire » (très dangereux et en hauteur dans les arbres). La femelle n’en sortira plus et ne fera que pondre ; plus de 13 000 individus entre avril et novembre dont au moins 500 futures fondatrices…

JPEG - 91.2 ko
Les nids de frelons asiatiques

L’intervention sur les nids est dangereuse. Les nids peuvent être signalés à Groupement de défense sanitaire des abeilles de Seine-et-Marne.
gdsa@apiculture77.fr
06 31 78 97 10