Attention aux chenilles processionnaires  

Ces chenilles peuvent être à l’origine d’atteintes sur la santé.



Ces chenilles possèdent des poils urticants et peuvent être à l’origine d’atteintes sur la santé des personnes exposées : démangeaisons, conjonctivite, maux de gorge…

Depuis quelques années, des colonies de chenilles processionnaires du chêne et du pin sont observées en Ile-de-France. Ces chenilles, aux poils urticants, vivent en groupe (on parle de chenilles grégaires) dans des nids accrochés aux arbres. Elles forment des processions lorsqu’elles se déplacent après leur éclosion, en particulier celles du pin.

Ces chenilles appartiennent à deux espèces distinctes et ont des cycles biologiques différents. On les trouve à différentes périodes de l’année :
- La chenille processionnaire de pin est urticante de novembre à mars.
- La chenille processionnaire du chêne est urticante de mai à juillet.

Elles n’ont pas la même répartition géographique en France :
- La chenille processionnaire du pin est présente sur les ¾ sud du territoire français et son front de migration remonte chaque année de quelques kilomètres.
- La chenille processionnaire du chêne est quant à elle essentiellement retrouvée sur le quart nord-est de la France par foyers restreints.

En Île-de-France, on retrouve les deux espèces.

Pour plus d’informations, contactez l’agence Régionale de Santé Île-de-France
01 44 02 00 00
iledefrance.ars.sante.fr

PDF - 500.7 ko
Flyer